+33(0)2 98 90 62 02

La tempête de 1987 au château de L’orangerie de Lanniron

Le 15 octobre 1987, un terrible ouragan traversa toute la Bretagne ainsi que le sud de l’Angleterre oú des vents d’une ampleur exceptionnelle ravagèrent plantations, cultures, bâtiments et toitures. Lanniron, comme la plupart des parcs bretons, n’a pas été épargné. C’est un désastre. Le bilan matériel et financier est très lourd :

 

  • Une partie des grands arbres du domaine ont disparu (déracinés ou mutilés)
  • La grande allée d’entrée (300 m) plantée de chênes et de hêtres et menant au château est détruite, de même que l’allée dite « des chevaux « 
  • Des arbres importants du point de vue botanique sont également tombés. Tel le grand cèdre bleu de l’Atlas et un énorme chêne vert (Quercus Ilex)
  • Un petit bois de chêne et de houx d’un hectare est entièrement rasé. Quelques photos: L’avenue d’entrée L’allée des « chevaux » Débardage.

Les pertes constatées, il faut s’organiser pour effacer et réparer au mieux les dégâts mais la tâche paraissait insurmontable. Pour faire face à ce traumatisme et mener à bien des travaux de longue haleine, les propriétaires de parcs et jardins bretons se sont alliés et ont crée « l’Association des Parcs et Jardins de Bretagne » (APJB), association à laquelle appartient le Domaine de Lanniron.
L’APJB apporte ses conseils et centralise les démarches et demandes de subventions dans le cadre d’actions thématiques telles que la reconstitution des alignements d’arbres des allées. Après un long travail de nettoyage et de déblaiement de centaines de grosses souches, il a fallu reconstituer ces allées: l’allée principale anciennement constituée de chênes et de hêtres, a été replantée de tilleuls et l’allée dite « des chevaux », de jeunes hêtres verts.

Menu